AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
événement en cours ϟ Aucun pour l'heure ♥ mais on vous embrasse fort ! ❞
KEITH GARRET
Fondateur
Présent
DANTE A.
Administrateur
Semi-présent
ELLA HOOPER
Administratrice
Semi-présente
MORGAN A.
Administrateur
Présent
16/06 ϟ Mise à jour du thème et de la version du forum INFO +
02/06 ϟ Préparation du thème de mi-année
24/04 ϟ Recensement terminé !
23/03 ϟ Le recensement, vous avez jusqu'au 23/04 INFO +
11/04 ϟ Petite mise à jour du forum en terme graphique, correction de bug, ajout d'image, nouvelle PA rien que pour vous ♥
contexte résumé ϟ 2096, à New York. Depuis la nuit des temps les puissances du bien et du mal se disputent les âmes mortelles de ce monde. Mais le temps des petites batailles est révolu ! Après deux millénaires de guerre et de combat acharné, ravageant quelque peu la terre et créant des tensions au sein même des clans, après délibération entre les deux puissance, un centre de traitement des pactes et invocations voit le jour : Le Centre. Celui ci gère les immortels durant leurs contrats avec les hommes, comptabilisant de manière neutre et régulière les âmes de chaque camps.

Je suis un panda qui kyute rarement [refonte de perso, terminée]
AMERILLO Dante
Votre personnage
Age & date de naissance : Un 21 septembre, il a 22 ans, autant réel que physique
Groupe choisi : Familier (panda roux)
Nationalité : Il est fortement typé asiatique
Métier / études : Mafieux
Orientation sexuelle : Homosexuel
Situation financière : Riche comme Crésus, le trafic de drogue et tout, ça rapporte
derrière l'écran
Pseudo : Tamina Sinji
Double compte : Nope
Votre personnage :
Code:
[b]Dante Amerillo[/b] ▬ [i]Shin[/i] de [i]Toki no Kizuna[/i]
Tu nous viens d'où : Je suis admin
Mot de passe : Catwoman
Un commentaire ? Miamez des cookies !

Once upon a time...

J’ai froid… une odeur nauséabonde plane autour de moi… je sens des trucs bizarres qui grouillent sur mon corps… j’ai mal aussi… Je ne suis pas dans ma pouponnière… c’est une certitude.

J’ouvre les yeux avec difficulté… divers insectes gambadent sur mon corps nu, ce dernier est en bien mauvais état et saigne de partout. Que s’est-il passé ? Je ne sais pas… je ne sais plus… j’ai six ans, ça j’en suis certain… mais où est le confort de la pouponnière du Centre ? Qu’est-ce que je fais ici… dans une ruelle sombre… au milieu de poubelles ?

Je me sens soulevé, on chasse les insectes de mon corps, et on me couvre d’un long manteau. Il pleut abondement… Je lève les yeux, et voit un homme aux cheveux noirs qui me porte dans ses bras.

« Ne t’en fais pas bonhomme, je te protégerai. »

Je me blottissais contre cette source de chaleur, suivant son conseil. Je m’endormais rapidement, sans savoir où il m’emmenait, ni qui il était.


***


Lorsque je me réveillais, j’étais dans un grand lit double à baldaquins. Après une quinte de toux, je me redressais et regardais autour de moi. Je me sentais bizarre, et j’avais du mal à examiner la pièce dans laquelle j’étais. Je vis que c’était une grande chambre, richement meublée. Je me regardais, je portais un pyjama qui semblait lui aussi coûteux.

« Tu es enfin réveillé. »

Je sursautais et regardais dans la direction de la voix. L’homme qui m’avait porté se trouvait là, assis sur une chaise, à mon chevet. Il se leva et mis sa main sur mon front.

« Ta fièvre a baissé, ça va faire une semaine que tu es alité, semi conscient. J’ai eu peur que tu y passes, même si, logiquement, tu ne peux pas mourir de maladie, Familier. »

J’écarquillais les yeux en l’entendant. Je voulu fuir mais je fus incapable de me lever. L’homme me rattrapa in extremis alors que j’allais rencontrer le sol. Il me recoucha avec douceur et me borda. Il se rassit et m’expliqua alors que je n’avais rien à craindre de lui. Il m’avait trouvé dans une ruelle, au milieu des poubelles des habitants. Ayant senti une présence démoniaque, il avait été guidé jusqu’à moi. Le démon qui m’avait enlevé à la pouponnière du Centre se savait poursuivit, et s’était montré agressif envers mon sauveur. Il m’aurait lâché dans les ordures avant d’essayer de se débarrasser du gêneur. Mon sauveur l’aurait décapité avant de m’emmener avec lui. Il m’expliqua ensuite que s’il savait tout ça, c’est parce qu’il était un éveillé.

« Je suis neutre, je ne prends pas part à ce genre de combat, cela ne m’intéresse pas. C’est pour cela que je suis resté caché jusqu’à maintenant. J’ignore pourquoi ce fut plus fort que moi de venir te sauver. J’ignore ce que ce démon te voulait, et vu ta tête, j’en conclu que tu l’ignorais aussi. »

Je hochais la tête, restant encore silencieux. Il me demanda mon nom… mais je fus incapable de lui répondre. A part du confort de la pouponnière, je ne me souvenais de rien.

« Dans ce cas, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Je fais partie de la mafia italienne, et je n’ai pas d’héritier. Je ne pense pas en avoir, et je ne peux pas te rendre au Centre, au risque d’être découvert. Je souhaite rester caché. Aussi, tu seras mon héritier. Je m’occuperai personnellement de ton éducation, tu seras mon fils, et tu t’appelleras Dante. Dante Amerillo, fils de Giovanni Amerillo. Ca te va j’espère, car tu n’as pas le choix. »

Ce fut trop d’informations pour mon pauvre cerveau malade. Il me borda à nouveau et me dit de me reposer, qu’on en reparlera quand je serai entièrement remis. Je me rendormais rapidement, je ne saurais dire pourquoi, je n’avais pas peur, j’étais même… heureux.


***


Le temps passa, douze ans pour être précis. J’avais bien grandi, et j’apprenais vite. Giovanni était sévère et dur, mais il était un parent aimant à sa manière. J’étais réellement comme un fils pour lui. Le seul problème, c’était ma transformation. La moindre émotion sortant de l’ordinaire me faisait me transformer en panda roux, et je galérais à redevenir humain. C’est la raison pour laquelle je n’avais jamais été en cours « normaux », j’ai toujours étudié dans l’appartement de mon père de substitution.

Il tentait de m’aider à contrôler mes sentiments et mes émotions… mais la crise d’adolescence ne me permettait pas de réussir cet exercice fastidieux. J’avais seize ans aujourd’hui, et je n’arrivais toujours pas à me contrôler. J’avais déjà été présenté au clan, tous savaient que je serai le prochain chef et tous me respectaient… mais aucun ne savait ce que j’étais, ni ne connaissait la véritable nature de mon protecteur. A leurs yeux, j’étais l’orphelin d’une parente éloignée qu’il avait pris sous son aile, rien de plus. On ne me demandait pas de détails, et le fait que je ne sorte que rarement de l’appartement était que Giovanni voulait être sûr que je ne me détournerai pas de ma formation pour une distraction sans importance. Raison stupide oui, mais ça passait bizarrement.

Enfin, le problème était toujours là, je n’arrivais toujours pas à me contrôler… et c’était vraiment problématique. Aujourd’hui, mon père était parti pour une affaire importante, aussi, je m’entrainais seul à essayer de me transformer et de redevenir humain… mais cette fois-ci, je ne parvenais pas à devenir un panda roux. J’avais jamais ce que je voulais et ça avait le don de m’énerver !

La sonnerie de la porte retentie dans l’appartement. Je l’entendais rarement quand mon père n’était pas là, et cela m’étonnait. Je me dirigeais alors vers l’entrée et entrouvris. Le bras droit de Giovanni, un éveillé aussi, le second à être dans le secret de ma nature, se tenait sur le palier. Je lui ouvris et il entra, silencieux. Je refermais la porte derrière lui et lui demandait s’il voulait un thé. Il me répondit par la positive. Pendant que je préparais la boisson, je lui demandais ce qui l’amenait. Il devait savoir que papa était en mission. Il resta silencieux un temps.

« Dante… tu devrais t’assoir. »

Je m’exécutais docilement sans comprendre. L’homme posa sur la table une broche représentant un renard, le symbole du clan, la broche que seul le chef de clan avait le droit de porter. Je regardais tour à tour l’homme et l’objet. Si la broche était là… alors où était Père ? Je n’eus pas l’occasion de poser la question, l’éveillé parla à ma place.

« Je suis désolé Dante… cette mission était un piège de l’ennemi… Giovanni s’est sacrifié pour permettre aux hommes de s’en sortir… »

J’étais… je ne sais pas… choqué, blessé, triste… mes yeux s’embuèrent de larmes. Mon père… n’était plus là… j’étais seul… Je sursautais, la main réconfortante du bras droit de Giovanni… non… de mon bras droit se posait sur mon épaule. Il me serra ensuite dans ses bras.

« Tu es notre chef à présent… la cérémonie aura lieu le plus tôt possible… et je serai ton professeur à présent. Je te guiderais. »

Ce fut trop pour moi, j’eus un dernier hoquet de tristesse avant de me transformer en panda roux sans le vouloir.


***


Cela fait maintenant six ans que je suis à la tête du clan. Mon bras droit, Lorenzo, m’a guidé et bien conseillé. J’ai développé un caractère fort et une certaine autorité. Je tiens bien les rênes du clan, tous semblent satisfaits de ma façon de diriger. Tant mieux parce que je ne leur laisse pas le choix.

L’enterrement de mon père c’est bien passé, comme la cérémonie pour que je devienne chef. Je ne me suis pas transformé, heureusement. Lorenzo était là pour m’aider. Je n’arrive toujours pas à contrôler mon pouvoir, à mon plus grand désespoir, mais j’ai vraiment de la chance car jusque-là, je ne me suis transformé que devant Lorenzo ou en privé.

Enfin, je vois pas pourquoi je pense à ça maintenant… peut être parce que je suis blessé, que je me suis pris une balle dans l’abdomen et que j’avance avec difficulté vers le cabinet d’un médecin privé. Péniblement, je frappe à la porte de ce Keith Garreth, espérant qu’il puisse me soigner rapidement…

Je pense...

Si vous vous attendez à un mignon petit panda roux qui vous fait des mamours à longueur de journée, je vous préviens, vous frappez à la mauvaise porte, cassez-vous de suite !

Je ne suis pas mignon dans mon comportement, loin de là. Pour commencer, si je suis amoureux de quelqu’un, je suis ultra possessif et ultra jaloux. Mon compagnon sera MON compagnon à moi tout seul. Personne ne le touche, au risque de se retrouver avec un poids au pied dans le fond d’un lac. Je n’y vais pas par quatre chemins, je n’hésite pas à employer la violence. Je vous l’avais dit, je ne suis pas un enfant de cœur. Si je dois séquestrer l’homme que j’aime pour être sûr que personne ne le touche, je le ferai. Si je dois l’enchainer à moi pour qu’on reste ensemble, je le ferai aussi. Cette personne sera aussi la seule personne envers laquelle je serai gentil, aimant, attentionné, doux, tendre, et délicat.

Eh oui, je n’ai pas une once de gentillesse sinon. Je suis très dur, mon jugement est souvent sans appel. Mais pour obtenir ce que je veux, je suis prêt à tout, même à donner de ma personne. Je ne mélange jamais la vie privée et le travail. Quand je dois « éloigner » un rival, je le fais tout seul comme un grand, j’ai besoin de personne.

La violence ne me dérange pas du tout, sauf quand c’est sur ma personne ou sur la personne que j’aime. Là ça va pas, le mec a intérêt à se planquer, à changer de nom, de visage et de pays sinon il regrettera amèrement le jour de sa naissance.

Evidemment… si c’est la personne que j’aime qui est violent avec moi, j’aimerai ça ♥ C’est mon petit côté masochiste ♥

Bon, je n’ai pas que des défauts. Je suis sérieux dans mon travail, et particulièrement perfectionniste. Je suis plutôt intelligent et… non désolé… les qualités c’est pas mon truc.

Je peux me montrer narcissique, je suis impulsif et susceptible et j’ai un gros complexe de supériorité. J’ai horreur qu’on me donne des ordres, encore plus que l’on essaie de me dominer (sauf si j’étais en couple évidemment !). On peut me conseiller, mais pas m’imposer ! J’écoute les avis de mes subordonnés et en prends compte.

... donc je suis

Alors, disons les choses comme elles sont… je suis un très beau mec. Un Apollon, une statue grecque, bref, je suis parfait physiquement. Mon beau visage typé asiatique est encadré de magnifiques mèches rouges m’arrivant en dessous des reins. Je les laisse rarement libres, préférant les attacher soit en une queue de cheval relevée soit en un chignon retenu par deux épingles à cheveux en bronze. Sur le côté gauche de ma tête se tient une tresse plaquée à mon crâne.

J’ai de beaux yeux oranges/rouges. Quand ils croisent les vôtres, soit ils vous feront fondre, soient ils perceront votre âme de manière à vous faire tomber à genoux devant moi.

Je ne suis pas très grand, je ne dépasse pas le 1m57 pour 52 kilogrammes. Je suis musclé, la graisse, je connais pas. J’ai quelques cicatrices par ci par là, rien de bien méchant. J’ai dans mon dos un tatouage représentant un panda roux blottit contre un renard.

Niveau tenue vestimentaire, je suis plutôt excentrique. Je porte en général des kimonos de couleur rouge, rose foncé, bordeaux voire violet avec du blancs. Mes ceintures sont plus dans les tons bleus et vert avec du jaune. Par-dessus ça, j’ai toujours un épais manteau blanc de type kimono avec un peu de fausse fourrure blanche, faisant penser à des renards. Je porte les sandales japonaises aussi et fume la pipe.




 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis l'ombre qui hante tes nuits [Livre 1 - Terminé]
» Je suis extra-positivement sur que non } Tobias A. Clarkson [Terminé]
» Je me suis perchée! Aidez-moi SVP! [Pv Jïnn][terminé]
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...

Ex-Nemesis